Jardin & Nature

La sauge, une plante médicinale à planter au jardin

Appréciée pour ses qualités ornementales, la sauge l’est aussi et surtout pour ses saveurs exquises. Au-delà de son goût typique qui relève les saveurs de tous nos plats en cuisine, c’est une plante qui possède de nombreuses vertus médicinales. Afin de profiter de tous ses avantages et bienfaits, pourquoi ne pas en planter dans le jardin ? Voici les règles et démarches à respecter.

Caractéristiques et vertus de la sauge

De son nom scientifique Salvia officinalis, la sauge est un arbrisseau qui fait partie de la famille des labiées. Cette plante de type vivace ou annuelle fait entre 30 et 120 cm de hauteur, arbore des couleurs gris-vert, des feuilles laineuses et ovales et des fleurs en épis pouvant être bleues ou violettes. La sauge se développe surtout dans les régions sèches et ensoleillées c’est pourquoi elle est très présente dans le bassin méditerranéen. Historiquement, elle est connue depuis la nuit des temps pour ses propriétés médicinales. Les Grecs de l’Antiquité l’ont utilisé pour soigner les infections des muqueuses et pour faciliter la digestion.

La sauge a même joué un grand rôle durant les épisodes épidémiques de peste touchant l’Europe, car elle a servi à l’élaboration du fameux « vinaigre des quatre voleurs » qui a permis de soigner la maladie. Aujourd’hui, la sauge continue de tenir ses promesses en offrant une myriade de vertus. Préparée en infusion avec les feuilles séchées, elle est aussi disponible sous forme de teinture, d’extrait liquide ou d’extrait sec. En phytothérapie, la plante est efficace dans la régulation du système nerveux, la facilitation de la digestion et la régulation de la sécrétion hormonale. Elle possède des vertus astringentes, fébrifuges (réduit la fièvre), antiseptiques, antioxydants ou encore antisudorifiques (pour lutter contre la sueur). Mais ce n’est pas tout. Il est possible d’utiliser la sauge pour lutter contre le diabète, car elle serait en mesure de faire baisser le taux de sucre.

Comment cultiver la sauge au jardin ?

Pour planter la sauge dans le jardin, l’idéal est de choisir la période d’avril ou de septembre lorsque la température ne baisse pas jusqu’à 7°C en soirée. Il est important de prévoir une distance de 25 à 30 entre chaque plante afin d’assurer son développement optimal. Évitez de la cultiver en été, car elle risque de subir un stress important à cause de la chaleur excessive. Car même si la sauge apprécie le soleil, il vaut mieux qu’elle soit toujours plantée à l’ombre. Autre chose : prévoyez un sol ni trop pauvre, ni trop riche, bien drainé et léger.

Un avantage de la sauge est qu’elle n’a pas besoin d’énormément d’entretien et de soin. L’arrosage se fera uniquement durant les périodes estivales où la température augmente. De plus, comme elle dégage une odeur forte ce qui la préserve de l’attaque des parasites et des maladies. D’ailleurs, vous pouvez en planter en quantité dans votre jardin pour protéger vos autres plantes et garantir leur croissance. Par contre, il ne faut pas la placer près des concombres, des brocolis, des poireaux ou des oignons, mais plutôt à proximité des choux, des carottes, des asperges ou des fraises.