You are here
Home > Travaux & Construction > Que représente l’artisanat en France ?

Que représente l’artisanat en France ?

Même s’il est surtout constitué de petites entreprises, le secteur de l’artisanat joue un rôle clé dans le développement économique français. Il regroupe jusqu’à 510 activités différentes et plus de 250 métiers. Zoom sur ce secteur considéré comme « première entreprise de France ».

Un vrai moteur économique

1 300 000, tel est aujourd’hui le nombre d’entreprises artisanales existantes dans l’Hexagone. Ce secteur en pleine ébullition enregistre 3,1 millions d’actifs dont 23% sont des femmes. Plus important encore, il brasse un chiffre d’affaires de 300 milliards de chiffres d’affaires qui est en constante augmentation puisque le secteur évolue énormément. Parmi les familles de métiers les plus développées figure le bâtiment qui concentre 49% des entreprises intervenant entre autres dans la serrurerie, la maçonnerie, la plomberie ainsi que l’électricité. Viennent ensuite la fabrication (30%) avec les travaux de métaux, la fabrication de meubles ou de produits textiles puis les services (14%) englobant la coiffure, la réparation automobile ou la blanchisserie et enfin l’alimentation (7%) qui regroupe la boulangerie, la poissonnerie, la boucherie ou les épiceries. En règle générale, une entreprise artisanale possède moins de dix salariés selon les sites spécialisés comme Economie Magazine ou Economiquement.fr et doit aussi être présente dans le Répertoire des métiers.

Des métiers de l’artisanat en évolution

L’artisanat rassemble 250 métiers et plus de 510 activités. Aux côtés des métiers classiques comme la menuiserie ou la maçonnerie se développe la création artistique de types bijouterie, céramique ou décoration ainsi que les métiers plus modernes comme le génie climatique, le son et image ou la microélectronique. Ces nouvelles activités sont apparues grâce à l’impressionnant développement des moyens de communication, des nouveaux matériaux et des nouvelles technologies. De nouvelles filières sont en plein boom pour ne citer que le recyclage et le traitement des déchets ou l’écoconstruction.

Et que dire des métiers d’art qui font partie intégrante du patrimoine immatériel français. On parle ici des activités des sérigraphes, de gantiers ou encore de chaumiers qui participent au rayonnement du savoir-faire français à l’extérieur. Beaucoup de ces métiers deviennent même des outils d’attractivité touristique et de développement économique dans un territoire.

Il faut dire que de nos jours, l’artisanat profite du bel engouement qui existe autour du « made in France ». Une étude de l’IFOP en 2016 a révélé que 91% des Français considèrent le made in France comme une solution de préservation du savoir-faire français. 93% d’entre eux déclarent qu’acheter un produit estampillé made in France contribue à soutenir les entreprises du pays. D’autres raisons expliquent le succès des produits de fabrication française. Le fait de consommer local contribue non seulement à la préservation de l’emploi, mais est aussi un acte social et écologique. On le sait. Un produit importé de l’étranger doit faire plusieurs milliers de kilomètres avant d’arriver dans nos assiettes ou dans nos armoires. En optant pour un produit qui vient de la région sise à proximité, on réduit l’impact environnemental. Cela assure également une meilleure traçabilité. On sait d’où vient le produit que l’on mange ou que l’on porte. D’ailleurs, pour favoriser le travail de ces acteurs locaux, le gouvernement multiplie les labels qui attestent qu’il s’agit vraiment d’un produit « Made in France ». « Label Terre Textile », « Produit en Bretagne », « origine France garantie » ne sont que quelques infimes exemples.

Laisser un commentaire

Top