You are here
Home > Jardin & Nature > Élagueur, mais quel est donc ce métier ?

Élagueur, mais quel est donc ce métier ?

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un joli jardin où y poussent des arbres, il se peut déjà que vous ayez plus d’une fois eu recours aux services d’un élagueur. Mais savez-vous en quoi consiste réellement ce métier ? Lisez l’article qui suit.

Les tâches et les responsabilités d’un élagueur

Dans la mesure où ces professionnels travaillent à des centaines de mètres du sol, haut perché dans les arbres, l’on peut considérer que les élagueurs exercent tout simplement un métier à risque. C’est pourquoi on les appelle également des grimpeurs. Évoluant habituellement dans les espaces verts au cœur de la nature, ces randonneurs des cimes ont entre autres pour mission la taille douce et raisonnée des grands arbres. Ils interviennent à la fois auprès des particuliers, des entreprises et des collectivités locales.

Ainsi, selon le cas, l’élagage peut-être conseillé ou recommandé pour débarrasser les arbres de leurs branches mortes, ou dangereuses qui menacent de démolir un bâtiment ou un lieu d’habitation. Sinon, c’est l’élagueur aussi qui intervient en cas d’envahissement des branches sur les propriétés de ses voisins. Et la difficulté de la tâche réside dans le fait que la taille ne doit pas être faite n’importe comment, mais devra tenir compte de la repousse esthétique des branches, ainsi que de la croissance de la ramure et du feuillage.

D’ailleurs, en cas de nécessité, il se peut également que l’élagueur décide carrément d’abattre des arbres. Autrement, pour encourager et pour favoriser la fertilité des arbres fruitiers, ce prestataire intervient beaucoup aussi auprès des fruiticulteurs. Enfin, très polyvalent, les compétences de ce professionnel ne se résument pas seulement à la coupe et à la taille, mais s’occupe également de la santé des arbres en lui apportant les soins nécessaires en cas de maladies ou de présence de parasites.

Les compétences nécessaires pour exercer ce métier

Le métier d’élagueur n’est malheureusement pas réservé à tout le monde. En effet, pour réussir à grimper quotidiennement et à tenir durant des heures sur les arbres, une bonne condition, ainsi qu’une excellente aptitude physique sont tout de même exigées. Et d’ores et déjà, les personnes qui ont peur du vide, qui souffrent de vertige et d’allergies au pollen ne peuvent pas du tout s’orienter vers cette profession.

En outre, l’élaguer doit aussi avoir une très bonne vue et une santé à toute épreuve, dans la mesure où travaillant tant en été qu’en hiver, ils doivent braver les caprices de la météo. Autrement, en sachant qu’une bonne connaissance des différences espèces des arbres est aussi indispensable, des notions en botaniques sont également indispensables. Mais, les élagueurs sont aussi majoritairement avant toute chose de véritables passionnés qui aiment passer beaucoup de leurs temps dans la nature et en extérieur.

Pour exercer le métier d’élagueur, une formation d’une année pour se spécialiser sur la « tailles et soins aux arbres » est obligatoire, dans un centre homologué par l’État français. Composés de cours théoriques et pratiques, l’apprentissage est couronné d’un certificat. Néanmoins, il est à noter que seules les personnes déjà titulaires d’un bac professionnel ou d’un CAP peuvent suivre cette formation. Le saleur mensuel perçu par un élagueur débutant est de 1500 euros. Toutefois un professionnel confirmé peut toucher jusqu’à 2 300 euros.

Laisser un commentaire

Top